COCO AMARDEIL

From where are these young people surfacing?
The sea? A lake? A swimming pool? An immense ocean?”


The youth of today live at a time where uncertainty about the future has attained epic proportions, fuelled by a distrust of politics, institutions and the media. The mass of contradictions created by past generations has left them with a lot of gray areas. As a result they are overcome with apprehension anda multifaceted anxiety about their place in a confused, changing world – a world without any reliable points of reference and a thousand different forms of violence.

It is this moment in life, a time of soul searching and self-discovery, that Coco Amardeil wanted to capture through her series of around twenty images. This generation that will make up the world of tomorrow – without having much of an idea of where they’re going or what they want – is just trying to keep their heads above the sea of stimuli that surrounds them.

In order to reveal these emotions, Amardeil chooses to capture the moment a body emerges from water. She captures the transitional state that naturally evokes a variety of emotions: joy, fear, astonishment, confusion, tranquility. She seizes upon the instant when these adolescents break through the water’s surface and, in this isolated, abstract moment, while the truth of their emotions might remain inscrutable, their existence is undeniable.

The originality of this series stems from the intentional ambiguity of location juxtaposed with the precise and perfectly reproduced details that show every drop of water, every hair, every blemish. This sense of displacement is accentuated by the artificial quality of light that contrasts with the natural background effect created by the context of the image. The large format and quality of the prints heighten the sense of a reinvention of reality.

Coco Amardeil was born in Toronto. Twenty years ago, after she graduated from university, she moved to Paris and began her career as a photographer. Her sense of esthetics along with her elegant and offbeat style,  original subjects and inventive image treatment have resulted in a distinctive body of work, such as her series Furniture Fucking and 8 Femmes.

Amardeil has been recognized for the creative and graphic quality of her work and has worked for several magazines – Vogue Bambini, Elle, Madame Figaro – as well as for major brands such as Veuve Clicquot, Le Bon Marché, and L’Oréal.


The photos in her new exhibition COME HELL OR HIGH WATER were chosen for the 2017 “Mois de la photo-OFF” (http://moisdelaphoto-off.org/2017/artistes/12/coco-amardeil)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« On ne sait pas où se trouvent ces êtres qui émergent de l’eau. A la mer ?Dans un lac ? Dans une piscine ? Dans un immense océan ? »

La jeunesse s’inscrit dans une époque où l’incertitude vis-à-vis de l’avenir atteint des sommets, de même que la défiance envers la politique, les institutions et les médias. Ce sentiment trouble des jeunes peut s’expliquer par un amas de contradictions et de zones obscures laissés par leurs aînés. Il y a de la crainte, et cette inquiétude réelle et multiforme d’entrer dans un monde confus, mutant, souvent sans repères, où mille violences cohabitent.

C’est cet âge, celui de la réflexion et de la recherche de soi, que Coco Amardeil a souhaité retranscrire au travers d’une vingtaine d’images. Cette génération qui anticipe la société de demain - sans trop savoir où elle va ni ce qu'elle veut – est portée par un horizon brouillé. Pour matérialiser ce sentiment, la photographe a choisi de capturer le moment où un corps sort de l’eau. Coco fige ainsi ce changement d’état qui provoque naturellement une gamme d’émotions : la joie, la peur, l’étonnement, la gêne, la paix... Elle capte l'instant où ces visages adolescents brisent une nappe d’eau et dans ce moment isolé et abstrait, il est difficile de vérifier la véracité de leurs sentiments, mais leur présence est indéniable.

L’étrangeté de la série provient du contraste entre ce décor que l’on ne peut reconnaître et la parfaite restitution des détails. On voit chaque goutte, chaque poil, chaque imperfection de la peau...Cette dislocation est accentuée par l’artifice de la lumière contrastant avec le sentiment pastoral que dégage le contexte de l’image. Ce travail de réinvention de la réalité est mis en valeur par la grande dimension et la qualité des tirages.

Coco Amardeil est née à Toronto. Après des études universitaires elle s’installe à Paris et commence sa carrière de photographe qu‘elle poursuit depuis maintenant plus de 20 ans. Son sens particulier de l’esthétique, son écriture élégante et décalée nourrissent une production originale, autant par ses sujets que par son traitement de l’image. On se souvient notamment de ses séries intitulées «Furniture Fucking » et « 8 femmes ».Reconnue pour les aspects à la fois créatifs, colorés et graphiques de son travail, Coco Amardeil est amenée à travailler en collaboration avec de nombreux magazines - Vogue Bambini, Elle, Madame Figaro... - mais, aussi et pour n’en citer que quelques unes, des grandes enseignes telles que Veuve Clicquot, Le Bon Marché, L’Oréal. Les photos de sa nouvelle exposition COME HELL OR HIGH WATER ont été sélectionnées pour le Mois de la photo-OFF 2017