RENAISSANCE SAUVAGE

Nous croisons souvent Guillaume Logé, qui nous a fait le plaisir de bien vouloir participer à un dialogue filmé avec le plasticien Ianis Lallemand dans le cadre du soloshow de ce dernier à la galerie et centre d’art mi*. Guillaume Logé nous avait parlé de la sortie prochaine de son ouvrage, que nous vous invitons donc à découvrir, ce que nous allons faire de ce pas : RENAISSANCE SAUVAGE, sous-titré “L’art de l’Anthropocène”, voici une accroche prometteuse qui ne va pas manquer d’aiguiser la curiosité des amoureux de l’art.

Alors rendez-vous ce 25 avril à la librairie du Centre Georges Pompidou pour une rencontre signature de l’ouvrage, ou bien à la galerie et centre d’art mi* pour le feuileter, café et jus d’orange offert par la maison.

Vous trouverez ci-dessous des extraits du dossier de presse :

Une Renaissance est amorcée. Les manifestations pour le climat qui rythment l'actualité témoignent d'une évolution galopante des consciences et d'un désir de transformation en actes. Une partie de la création artistique, la plus émergente, expérimente déjà la miseen œuvre de ces revendications qui visent la société dans son ensemble. Elle apparaît comme un laboratoire à l'avant-poste d'un changement possible.

La modernité qui a placé l'homme au centre du monde et lui a donné pour vocation de devenir maître et possesseur de la nature, la postmodernité qui a mis fin aux grands récits et fait place au relativisme absolu, sont en passe d'être supplantées. La nature, ou plus précisément, une nouvelle manière de se penser et d'agir sur Terre, devient ce grand référent autour duquel élaborer le contenu d'un destin alternatif commun.

La Renaissance sauvage apparaît comme une réponse aux problématiques environnementales, sociétales et éthiques brûlantes qui posent à notre époque la

question de la survie de l’espèce humaine. Elle offre une perspective et une dimension politique à un ensemble de pratiques artistiques contemporaines fruits de l'évolution de l'art, de la philosophie de l'environnement, de l'histoire politique et des sciences depuis le milieu du XIXe siècle jusqu'à nos jours. Elle accouche d'une vision renouvelée de l'homme et de la nature. Elle décrit les moyens d'agir autrement.

Tout en dressant le cadre conceptuel, la genèse et la description concrète de cette renaissance en marche, le livre se donne comme un manifeste à s'engager plus fermement en faveur de cette voie qui se veut à la fois lucide et optimiste face aux enjeux cruciaux que soulève l'Anthropocène1. (…)