come hell or high water

COCO AMARDEIL

du 31 mars au 7 mai 2017

vernissage le 30 mars - 19h

 

« On ne sait pas où se trouvent ces êtres qui émergent de l’eau. A la mer Dans un lac ? Dans une piscine ? Dans un immense océan ? »

La jeunesse s’inscrit dans une époque où l’incertitude vis-à-vis de l’avenir atteint des sommets, de même que la défiance envers la politique, les institutions et les médias. Ce sentiment trouble des jeunes peut s’expliquer par un amas de contradictions et de zones obscures laissés par leurs aînés. Il y a de la crainte, et cette inquiétude réelle et multiforme d’entrer dans un monde confus, mutant, souvent sans repères, où mille violences cohabitent.

C’est cet âge, celui de la réflexion et de la recherche de soi, que Coco Amardeil a souhaité retranscrire au travers d’une vingtaine d’images. Cette génération qui anticipe la société de demain - sans trop savoir où elle va ni ce qu'elle veut – est portée par un horizon brouillé. 

Pour matérialiser ce sentiment, la photographe a choisi de capturer le moment où un corps sort de l’eau. Coco fige ainsi ce changement d’état qui provoque naturellement une gamme d’émotions : la joie, la peur, l’étonnement, la gêne, la paix… Elle capte l'instant où ces visages adolescents brisent une nappe d’eau et dans ce moment isolé et abstrait, il est difficile de vérifier la véracité de leurs sentiments, mais leur présence est indéniable.

L’étrangeté de la série provient du contraste entre ce décor que l’on ne peut reconnaître et la parfaite restitution des détails. On voit chaque goutte, chaque poil, chaque imperfection de la peau…Cette dislocation est accentuée par l’artifice de la lumière contrastant avec le sentiment pastoral que dégage le contexte de l’image.

…/…

Ce travail de réinvention de la réalité est mis en valeur par la grande dimension et la qualité des tirages.

Coco Amardeil est née à Toronto. Après des études universitaires elle s’installe à Paris et commence sa carrière de photographe qu‘elle poursuit depuis maintenant plus de 20 ans. 

Son sens particulier de l’esthétique, son écriture élégante et décalée nourrissent une production originale, autant par ses sujets que par son traitement de l’image. On se souvient notamment de ses séries intitulées « Furniture Fucking » et « 8 femmes ». 

Reconnue pour les aspects à la fois créatifs, colorés et graphiques de son travail, Coco Amardeil est amenée à travailler en collaboration avec de nombreux magazines - Vogue Bambini, Elle, Madame Figaro… - mais, aussi et pour n’en citer que quelques unes, des grandes enseignes telles que Veuve Clicquot, Le Bon Marché, L’Oréal.

 

Informations pour le public : 

mi*galerie

horaire d’ouverture 11h à 19h du mardi au samedi / 23, rue Chapon 75003 Paris

www.miground.paris - +33 1 40 09 76 61 - info@miground.paris

Accès : métro ligne 11 / ligne 3 : Arts et Métiers ou Rambuteau - bus ligne 75 / ligne 29

 

Informations contact presse : 

Igor Fouletier-Baloste +33 7 82 05 33 55 / igor@miground.paris

contacts alternatifs : camille@miground.paris / julien@miground.paris